TJM Consultant informatique – Comment fixer votre tarif journalier ?

tjm-consultant-en-strategie
Noter cet post

Dans le domaine de l’informatique, le TJM (Tarif Journalier Moyen) est un indicateur clé pour les consultants indépendants et les entreprises. Il permet de fixer un prix en fonction des compétences, de l’expérience et de la localisation du professionnel. Dans cet article, nous aborderons les différents éléments qui entrent en jeu dans la détermination du TJM d’un consultant informatique et comment l’optimiser.

Les facteurs influençant le tarif journalier moyen

Plusieurs éléments sont à prendre en compte lorsqu’on souhaite établir le TJM d’un consultant informatique. Ces facteurs doivent être choisis en accord avec le projet à réaliser, afin de proposer une offre cohérente sur le marché. Voici les principaux éléments à considérer :

  • L’expérience : Un consultant ayant plusieurs années d’expérience sera plus à même de maîtriser son domaine et de résoudre des problèmes complexes. Les clients seront donc prêts à payer un tarif journalier plus élevé pour avoir accès à cette expertise.
  • La localisation : Le coût de la vie varie entre les régions et les pays. Un consultant informatique situé en région parisienne bénéficiera ainsi généralement d’un TJM plus élevé qu’un consultant du même niveau basé dans une petite ville de province.
  • La spécialisation : Les domaines d’expertise high-tech sont souvent très spécifiques (big data, cybersécurité, développement mobile, etc.), et les compétences nécessaires pour s’y distinguer peuvent être rares. Les consultants spécialisés dans ces domaines peuvent ainsi facturer un tarif journalier plus élevé en raison de leur expertise pointue.
  • Le marché : La demande pour un consultant informatique dépend du secteur d’activité et des tendances du marché. Ainsi, si une technologie est particulièrement prisée à un moment donné, les experts dans la sphère concernée auront plus de facilités à augmenter leurs tarifs.

Les différentes catégories de consultants informatiques

Afin de mieux comprendre la notion de TJM, il convient de citer quelques exemples selon le profil du consultant :

  • Le consultant fonctionnel : Il intervient généralement sur l’analyse des besoins, la mise en place de solutions logicielles et l’accompagnement au changement. Leur TJM se situe entre 400 et 800 € en moyenne selon leur expérience et localisation.
  • Le consultant technique : Spécialisé dans l’intégration, la configuration et la maintenance de systèmes automatisés ou réseaux complexes. Leur TJM peut varier entre 350 et 700 € en moyenne, toujours en accord avec leur niveau et situation géographique.
  • Le développeur ou ingénieur informaticien : Ils sont responsables de la création et du déploiement de programmes et applications informatiques répondant aux exigences et attentes spécifiques de leur clientèle. Leur TJM moyen se situe entre 300 et 600 €.

Comment estimer son tarif journalier moyen ?

Pour établir un tarif journalier adapté aux compétences de chacun, il est important de réaliser une analyse approfondie de sa propre situation professionnelle. Voici quelques étapes clés à suivre :

  1. Faire le point sur son expérience professionnelle : Pour cela, il est essentiel de répertorier ses expériences passées, les entreprises où l’on a travaillé ainsi que les projets d’informatique réalisés. Une meilleure connaissance de ces antécédents permettra de valoriser son parcours auprès des prospects.
  2. Analyser les offres du marché : Pour cette étape, il est intéressant d’étudier des sites d’emploi spécialisés dans le secteur informatique ou encore de consulter les plateformes dédiées au freelancing. Cela donnera une vision des tarifs pratiqués pour des profils similaires et orientera la fixation de son propre TJM.
  3. Choisir un tarif journalier en adéquation avec son profil : Une fois les éléments ci-dessus récoltés, il sera plus facile de fixer un prix qui tient compte de tous les critères précités.

Adopter une stratégie de négociation efficace

Bien évaluer son TJM est une chose, mais être capable de le défendre face à un client en est une autre. Voici quelques conseils pour apprendre à mieux négocier son tarif journalier :

  • Rester cohérent avec sa propre estimation : Même s’il peut être tentant de baisser son prix pour décrocher un contrat, un professionnel doit savoir rester ferme sur ses valeurs. Un TJM trop bas risque d’entraîner des problèmes de rentabilité et de dévaloriser ses compétences
  • Mettre l’accent sur les bénéfices apportés au client : Il est essentiel de communiquer sur les résultats concrets qui seront atteints grâce à l’intervention du consultant informatique. Cela valorisera l’offre et rendra le tarif plus acceptable.
  • Savoir concéder, sans trop céder : Tout en faisant preuve de flexibilité, il faut aussi apprendre à dire non si la situation l’exige. Il est toujours préférable de refuser un contrat sous-payé que d’accepter un travail où l’on ne se sent pas suffisamment rémunéré.

Pour conclure, il est clair que le TJM d’un consultant informatique dépend de nombreux facteurs, comme l’expérience, la localisation et la spécialisation. Il est essentiel de bien analyser ces éléments avant de fixer son tarif journalier moyen. De plus, une bonne stratégie de négociation permettra de défendre efficacement ce tarif face aux clients.

Partager cet article

Découvrez d'autres articles

Table des matières

Deux colonnes
Verticale
Horizontale
La meilleure solution de portage pour vous
Chiffre d'affaires / mois
Nom Total
"{{getWooProductName}}" a bien été ajouté a votre panier
Découvre notre solution pour optimiser ton TJM

Nous pouvons t’aider et t’accompagner pour booster ta rémunération et sécuriser ta situation